Partager sur email
Partager sur linkedin

Les solutions qui ont changé la vie au travail de Murielle

A l’occasion de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées, le CA IDF met en lumière les différentes solutions que la Mission Handicap peut apporter aux collaboratrices et collaborateurs qui ont des besoins spécifique.

Rencontre avec Murielle, chargée de Mission Handicap.

 

Lorsque j’ai rejoint le CA IDF comme webdesigner en 2009, j’avais déjà de très importantes douleurs de dos, mais j’ignorais tout du statut de travailleur handicapé. Mon médecin généraliste a été la 1ère personne à m’en parler lorsque j’ai dû me faire opérer en 2013. J’ai entrepris la démarche afin de pouvoir reprendre dans les meilleures conditions, d’abord en mi-temps thérapeutique et avec un fauteuil ergonomique recommandé par le médecin du travail. L’opération a été une vraie réussite, mais mon dos reste fragile et douloureux.  Encore aujourd’hui, le fauteuil ergonomique fait vraiment la différence à la fin d’une journée de travail. A tel point d’ailleurs que je vais bientôt également en bénéficier en télétravail. Et comme je ne peux plus prendre les transports en commun, mes indemnités kilométriques sont prises en charge pour mes déplacements domicile / bureau.

Entre-temps, j’ai évolué. Depuis 4 ans, je suis chargée de la Mission Handicap du CADIF et la communication est toujours au cœur de mon métier. Hier, je designais le portail collaborateurs ; aujourd’hui, j’ai à cœur de faire évoluer le regard des salariés sur le handicap et les travailleurs en situation de handicap. Nous sommes des travailleurs avant tout. Lorsque le CA IDF tient compte de nos éventuels besoins spécifiques, nous pouvons déployer nos compétences.

Chaque jour, je réponds aussi aux questions et aux hésitations des salariés. Je leur fais comprendre que le statut de travailleur handicapé n’est qu’un morceau de papier. au CA IDF, il leur ouvre notamment droit à 1 800 € net/an de Chèques Emploi Service Universel pour toute prestation, à 3 jours d’absence rémunérée pour rendez-vous médicaux (sur présentation de justificatifs), à des aménagements matériel ou logiciel de leur poste de travail ou au financement d’aides techniques telles que des prothèses auditives. Tout est possible, ou presque. Je les accompagne également dans leurs démarches administratives de reconnaissance de handicap, puis recherche et met en place, avec eux, les solutions qui leur permettront de se sentir mieux dans leur vie professionnelle comme personnelle et, bien souvent, d’être plus efficaces dans leur travail. Plus ils sont transparents, plus nous pouvons être pertinents et mettre en place LA bonne solution : le handicap, c’est avant tout un sujet de communication… Mais attention, tout ce qu’ils me disent reste strictement confidentiel. Nous ne pouvons avancer ensemble qu’en toute confiance.

 

 

Mar Galceràn
Ça nous inspire

En Espagne, les choses évoluent

La rédaction de Handivoice vous fait voyager en Espagne. Pendant des dizaines d’années, Mar Galcerán s’y est battue pour faire entendre la voix des personnes

DÉCOUVRIR