Partager sur email
Partager sur linkedin

« On est fait pour s’entendre » : la comédie romantique pour mieux comprendre les troubles de l’audition.

“Mais je ne vais pas porter de prothèses auditives à mon âge !”, dit Antoine, personnage formidablement interprété par Pascal Elbé dans “On est fait pour s’entendre”. A un autre moment, la femme qu’il espère séduire lui demande “Vous êtes vraiment toujours à l’ouest à ce point-là ?”. Inspiré de sa propre expérience de la déficience auditive, Pascal Elbé signe une comédie romantique comme on les aime, réunissant certains des meilleurs acteurs français (Pascal Elbé et Sandrine Kiberlain dans les rôles principaux, mais aussi Marthe Villalonga, Emmanuelle Devos, Claudia Tagbo, François Berléand, Michel Boujenah…).

 

Un film drôle… mais sérieux

Avec un ton léger et souvent drôle, le film aborde un sujet qui concerne 11 % de la population française : les troubles de l’audition. Dans “On est fait pour s’entendre”, tout est dit ou presque : le refus de voir – et parfois d’accepter – ce qui se passe, les difficultés d’Antoine à comprendre ce que lui disent ses élèves, ses amis, sa voisine et, finalement, celle qu’il cherche à séduire, mais aussi les malentendus que cela engendre… Jusqu’au moment où il se fera dépister, appareiller, puis s’adaptera à cette nouvelle situation.

Lorsqu’une comédie romantique populaire s’empare des troubles de l’audition, cela fait avancer le sujet ! C’était l’objectif de Pascal Elbé. Pendant longtemps, il pensait qu’évoquer ses difficultés auditives lui fermerait les portes du monde du cinéma… jusqu’à ce qu’il réalise le contraire : c’est en en parlant que le grand public peut mieux comprendre. “Très souvent, les gens vous hurlent dessus. Mais on a surtout besoin qu’ils vous parlent de face”, déclare-t-il dans une interview, montrant ainsi que de nombreuses solutions, souvent simples à mettre en place existent.

 

Un manifeste qui résonne tout particulièrement en ce moment

A l’occasion des Journées Mondiale et Nationale de l’Audition (respectivement les 3 et 10 mars), HandiVoice souhaitait remettre “On est fait pour s’entendre” à l’honneur et rappeler l’accompagnement du CA IDF. Pour Murielle Doniol, à la Mission Handicap du CA IDF : “Ce qu’Antoine vit dans le film, c’est finalement une situation assez courante au CA IDF : celle d’une personne qui ne comprend pas ce que lui disent ses collègues, sa hiérarchie, ses amis, sa famille… qui fait répéter, comprend parfois les choses de travers et finit par s’isoler, s’épuiser et mettre sa carrière en danger alors que la mission handicap du CA IDF pourrait l’aider, par exemple en finançant le coût de ses prothèses auditives restant à sa charge à hauteur de 1 000 € maximum par appareil. Et lorsque l’on sait qu’une paire peut coûter entre 3 et 5 000 €, cela peut vraiment aider.  Si vous avez le moindre doute sur votre audition ou souhaitez la tester, nous vous invitons à télécharger l’application Höra et à prendre contact avec votre référent(e) handicap . Il ou elle répondra à vos questions et vous accompagnera en toute confidentialité”.

 

Découvrez dès à présent la bande annonce de « On est fait pour s’entendre » :

Mar Galceràn
Ça nous inspire

En Espagne, les choses évoluent

La rédaction de Handivoice vous fait voyager en Espagne. Pendant des dizaines d’années, Mar Galcerán s’y est battue pour faire entendre la voix des personnes

DÉCOUVRIR