Partager sur email
Partager sur linkedin

L’endométriose, cette maladie chronique méconnue qui touche 1 femme sur 10

Enfin reconnue Affection de Longue Durée depuis le début de l’année 2022, l’endométriose est une maladie chronique méconnue qui touche pourtant une femme sur dix. Handivoice vous propose de mieux comprendre cette maladie, ses conséquences et, surtout, l’accompagnement proposé par la Mission Handicap CA IDF à nos collègues qui en sont atteintes.


De quoi s’agit-il ?

Lorsqu’une femme souffre d’endométriose, il est fréquent qu’elle ressente des douleurs dans le bas du ventre, en particulier pendant ses règles (mais également pendant les rapports sexuels, ou lors de l’émission de l’urine ou des selles). Elles sont souvent plus intenses et plus invalidantes que celles habituellement liées aux règles. Elles ne sont pas soulagées par un traitement antalgique de type paracétamol.

L’endométriose touche une femme sur dix, et pourtant on ne connaît pas l’origine de cette maladie chronique pour laquelle il n’existe pas vraiment de traitement. Les chercheurs estiment que ses causes peuvent être d’ordre hormonal, environnemental et génétique. Une femme dont la mère ou la sœur souffre d’endométriose a en effet 5 fois plus de chances d’être touchée !

De « minime » à « sévère », il existe 4 stades différents de la maladie qui engendre une invalidité dans 80 % des cas ; une infertilité dans 40 %.


L’endométriose peut être un handicap

Est considérée comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».

« De nombreuses femmes sont gênées dans leur quotidien professionnel en raison des douleurs qu’elles ressentent. Certaines ne peuvent plus, ou difficilement exercer leur métier surtout s’il exige des stations debout prolongées ou des déplacements fréquents. L’endométriose est donc bien évidemment une situation de handicap, mais peu de femmes en sont conscientes », précise Murielle DONIOL, chargée de Mission Handicap au CAIdF. « On touche à l’intime, d’une part et, d’autre part, avoir des règles douloureuses a longtemps été considéré comme « normal ». Les médias ne parlent de cette maladie que depuis peu de temps. Sa reconnaissance comme Affection de Longue Durée (ALD) début 2022 a été un grand pas en avant ; elle a aidé de nombreuses femmes à oser parler de leur situation, mais il reste beaucoup à faire ».


Le CA IDF soutient la recherche sur l’endométriose

Le 7 juillet dernier, une Matinale Mécénat était consacrée à l’endométriose. En présence de de Guillaume Vanthuyne, Président du CA IDF et de Nathalie Mourlon, Directeur général adjoint, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat présentait son action de soutien à l’Université Paris Saclay et plus précisément au travail de recherche sur l’endométriose de Solène Gouesbet, jeune infirmière doctorante.
Retrouvez les images de cette matinée exceptionnelle.

 

La Mission Handicap accompagne les salariées touchées par l’endométriose

« Lorsqu’une salariée nous fait part de sa situation, nous l’accompagnons tout d’abord, et si elle le souhaite, dans ses démarches administratives d’obtention de son statut de travailleur handicapé si elle n’en n’est pas encore titulaire. Ensuite, nous recherchons avec elle la solution la mieux adaptée à sa situation : mise en place d’un temps partiel thérapeutique, télétravail si cela s’avère compatible avec l’exercice de son poste, transport adapté sur préconisation du médecin du travail… Nous faisons le maximum pour l’aider à travailler dans les meilleures conditions, en toute confidentialité »

 

Mar Galceràn
Ça nous inspire

En Espagne, les choses évoluent

La rédaction de Handivoice vous fait voyager en Espagne. Pendant des dizaines d’années, Mar Galcerán s’y est battue pour faire entendre la voix des personnes

DÉCOUVRIR