Partager sur email
Partager sur linkedin

Les travailleurs handicapés, particulièrement fragilisés par la pandémie

Isolement, craintes pour sa santé et son avenir, incertitudes, impossibilité de se projeter, changement brutal des méthodes de travail et de communication, bouleversement de son organisation personnelle… la crise sanitaire a considérablement modifié nos habitudes de travail et mis notre santé mentale à rude épreuve.

Si certaines personnes se sont adaptées à ces changements sans trop de difficultés, celles déjà fragiles ont vu se développer des crises d’angoisse ou d’anxiété.

En septembre 2020, 3 000 travailleurs handicapés ont répondu aux questions de l’IFOP, pour le compte de l’Agefiph. Les résultats décrivent l’impact de la crise sanitaire sur leur vécu professionnel :

  • 69% des travailleurs handicapés interrogés sont sujets au stress (contre 41% pour le tout public),
  • 54% ont des épisodes de dépression (contre 11% pour le tout public),
  • 33% affirment que cet état est beaucoup plus fréquent qu’auparavant,
  • 44% affirment avoir peur d’être contaminées par le coronavirus,
  • 60% sont inquiets concernant les conditions de travail, la Covid ou l’isolement croissant.

Une dégradation de leur état de santé physique et mentale est donc avérée, et ce depuis le début de la crise liée à la Covid-19.

La Mission Handicap du CADIF s’adapte au contexte sanitaire

HandiVoice a demandé à Murielle DONIOL, chargée de Mission Handicap du CADIF de quelle manière la crise sanitaire avait impacté son quotidien :

« Le quotidien d’une Mission Handicap, c’est d’être au contact des salariés qui ont des besoins spécifiques. Comme tous les services du siège, la Mission Handicap est très vite passée en télétravail… Elle a évidemment continué à accompagner les salariés qui en avaient besoin, mais différemment. Le téléphone et la visio ont très vite remplacé les rendez-vous physiques.

Depuis le déclenchement de la pandémie, nous avons porté une attention particulière à l’aménagement du poste de travail de ceux qui travaillent à distance et la santé mentale de tous.
En matière d’aménagement des conditions de travail à distance, la majorité des accompagnements a porté sur l’ergonomie des postes de travail et la fourniture de fauteuils adaptés aux problèmes de dos.

En matière de santé mentale, nous travaillons avec Vanille BECOT, Chargée de prévention et amélioration des conditions de travail, Aurélia LEGROS, Assistante sociale et Annie CAHIER, Infirmière du travail. Ensemble, nous rappelons régulièrement aux salariés du CADIF qu’un service de soutien psychologique extérieur est mis à leur disposition gratuitement, 7 jours/7 et 24 heures/24.
Bien-être au travail, prévention des risques et prise en compte des besoins spécifiques des salariés en situation de handicap sont intimement liés. Nous essayons de prévenir, autant que possible, la survenance du handicap. Lorsqu’il survient, nous recherchons avec la personne concernée, les solutions qui lui permettront de continuer à travailler dans les meilleures conditions, comme nous l’accompagnons, si nécessaire, dans l’acceptation de sa situation ».

A votre écoute, 24h/24 :
– 0 800 280 149 (appel gratuit)
https://stimulus-care-services.com/mon-espace
identifiant : caidf
mot de passe : caidf

Mar Galceràn
Ça nous inspire

En Espagne, les choses évoluent

La rédaction de Handivoice vous fait voyager en Espagne. Pendant des dizaines d’années, Mar Galcerán s’y est battue pour faire entendre la voix des personnes

DÉCOUVRIR