Partager sur email
Partager sur linkedin

Lorsque les grands événements sportifs nous apprennent à prendre soin de notre santé mentale

Au-delà des performances sportives extraordinaires que nous avons pu apprécier cet été lors des Jeux Olympiques de Tokyo ou des Internationaux de Tennis à Roland Garros, ces évènements ont présenté sous un nouveau jour le sujet de la santé mentale.

Lorsque Simone BYLES – quadruple championne olympique et quintuple championne du monde de gymnastique – annonce se retirer de certaines épreuves des JO de Tokyo, elle déclare « donner priorité à sa santé, physique comme mentale ». Peu avant elle, Naomi OSAKA, classée parmi les 3 meilleures joueuses de tennis mondiales depuis 3 ans, a quitté Roland-Garros en plein milieu du tournoi en raison de problèmes de dépression et d’anxiété, déclarant « vouloir prendre du temps pour elle, ses amis et sa famille ».

Prendre soin de sa santé, c’est prendre soin de sa santé physique, comme de sa santé mentale que nous avons tendance à négliger. Stress, sentiment d’oppression, morosité, anxiété… sont quelques-uns des signes d’une santé mentale fragilisée et de la nécessité d’agir. En cette rentrée, il nous semble important de vous rappeler quelques conseils simples à suivre :

1. Déconnectez-vous en dehors des heures de travail y compris en télétravail
En congés ou en dehors des horaires de travail, il n’est pas nécessaire de consulter vos mails, ni d’y répondre. Prenez du temps pour vous, dormez, voyez des amis, pratiquez une activité physique… Faites ce que vous aimez et veillez à respecter un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

2. Mangez sainement
Ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé… Vous l’avez déjà lu ! Mais, évitez aussi de manger sur un coin de table, tout en continuant à travailler.
Prenez le temps de faire une pause et, pourquoi pas, de partager votre repas avec vos collègues. C’est une occasion unique de développer des relations sociales.

3. Apprenez à gérer votre stress.
Hiérarchisez les priorités, prenez des engagements que vous pouvez raisonnablement tenir et tenez-les. Ne dites pas oui à tout et expliquez simplement pourquoi vous dites non, le cas échéant.

4.Exprimez-vous !
Rien de tel que la frustration pour miner votre moral. Exprimez votre point de vue sur les projets sur lesquels vous travaillez, tout en écoutant les éventuels avis contradictoires et, en cas de conflit ou de désaccord, exprimez calmement ce que vous ressentez… Cela ira beaucoup mieux en le disant et évitera des malentendus.

5. Demandez de l’aide si besoin.

Si, malgré tout, un sentiment de mal-être vous envahit, n’hésitez-pas à demander de l’aide. Parlez-en à votre pharmacien, votre médecin, vos amis et n’hésitez-pas à consulter un spécialiste comme vous le feriez pour un problème cardiaque ou dentaire ! Vous pouvez également consulter l’une des assistantes sociales CADIF.  Soumises au secret professionnel. Elles vous assureront une parfaite confidentialité de votre démarche.

 

 

Mar Galceràn
Ça nous inspire

En Espagne, les choses évoluent

La rédaction de Handivoice vous fait voyager en Espagne. Pendant des dizaines d’années, Mar Galcerán s’y est battue pour faire entendre la voix des personnes

DÉCOUVRIR